Projet Nouveau Musée

Projet architectural : Vers un nouveau Musée Juif de Belgique !

Si le projet d’un musée retraçant l’histoire des communautés juives en Belgique voit le jour au début des années 1980, c’est en 1990 que le Musée Juif de Belgique ouvre ses portes, d’abord rue de Stalingrad puis rue des Minimes à partir de 2002.

Aujourd’hui, le Musée s’apprête à changer de visage. Un ambitieux projet de rénovation a vu le jour, et deviendra réalité d’ici peu. Alors que la maîtrise d’ouvrage a été déléguée à Beliris en 2018, un appel européen a été lancé cette même année afin de sélectionner le bureau d’architectes à qui reviendra la mission d’accomplir ce projet . Pas moins de 28 bureaux, de renommée internationale, à la fois belges et européens, ont répondu avec enthousiasme. 5 bureaux seront très prochainement sélectionnés en vue de réaliser une esquisse et mener à bien cette rénovation lourde.

Le bâtiment sis rue des Minimes deviendra un espace entièrement muséal destiné à présenter les collections permanentes du musée, mais également ses expositions temporaires. La structure existante (datant de 1901) n’est guère adaptée aux besoins d’un musée du 21e siècle: les espaces sont exigus, la circulation – en particulier pour les PMR – y est difficile, et le bâtiment ne répond pas aux normes en termes de conservation du patrimoine incluant des œuvres d’art. En outre, ce bâtiment « Minimes » ne présente aujourd’hui aucune liaison couverte avec le bâtiment NEC situé à l’arrière.

Le nouveau musée s’organisera sur 6 étages au lieu des 5 actuels, en maintenant toutefois la hauteur du bâtiment d’origine, soit 26,34 m en façade et 28,23 m à l’arrière. Les plateaux auront une superficie approximative de 270 m2 (murs compris). Les visiteurs bénéficieront, au 6e étage, d’une vue sur les quatre points cardinaux de la ville.

Outre les espaces dédiés à l’exposition permanente et temporaire, le bâtiment inclura une zone sécurisée d’accueil, la billetterie, la boutique d’objets et de publications du Musée, une cafétéria et sa cuisine, un espace polyvalent dédié aux réceptions, conférences, théâtre, concerts avec une capacité de 150 personnes environ, un atelier pédagogique ainsi qu’un centre de documentation et bibliothèque accessible au public spécialisé.

Il s’agira donc de restructurer ce bâtiment (Minimes) pour réaliser un projet fonctionnel et adéquat qui génèrera, d’une part, une plus-value définitive du bien et, d’autre part, participera à l’essor d’une architecture contemporaine de qualité à Bruxelles.

Les architectes travailleront en concertation étroite avec le scénographe Christophe Gaeta, qui a déjà assuré la scénographie de nombreux musées de référence en Belgique comme à l’étranger. Il sera également demandé à l’auteur de projet de faire une proposition de collaboration avec un artiste pour l’intégration d’une œuvre d’art (en application du décret du 10 mai 1984 relatif à l’intégration d’œuvres d’art dans les bâtiments publics).

Enfin, la façade sera maintenue et personnalisée pour marquer l’identité, à la fois juive, bruxelloise et universelle, du Musée.